Déclaration de Bruxelles pour l’extension radicale de la durée de vie. Octobre 2016. Numéro 91. 

 

Le projet transhumaniste n’est pas absurde. Il s’agit de fabriquer une humanité qui serait à la fois jeune et vieille, qui réaliserait enfin l’adage: « Si jeunesse savait, si vieillesse pouvait. » Cela dit, le transhumanisme est fondamentalement égalitariste. (…)  Après avoir corrigé les inégalités sociales, le transhumanisme veut corriger les inégalités naturelles. Interview de Luc Ferry, philosophe, ancien ministre de l’éducation dans Le Point, 25 août 2016.


Thème du mois: L’Eurosymposium on Healthy Ageing se prononce vigoureusement pour la recherche pour la longévité


Près de cent chercheurs, activistes et spécialistes du vieillissement et de la lutte contre celle-ci se sont réunis durant trois jours pour l’Eurosymposium on Healthy Ageing. Ils participaient à des exposés scientifiques et des débats passionnants et parfois passionnés concernant les moyens envisagés pour lutter contre la première cause de souffrance et de mortalité du monde contemporain, la sénescence.

Le premier jour, les orateurs visaient surtout à décrire l’état des connaissances de l’épigénétique aux marqueurs du vieillissement et des cellules individuelles à l’être humain dans son ensemble.

Durant la seconde journée, les scientifiques exploraient notamment quelques-unes des innombrables pistes que suivent des spécialistes partout dans le monde pour lutter contre les maladies qui, aujourd’hui, nous empêchent tous, quel que soit notre santé et notre volonté de vivre plus d’une grosse centaine de printemps.

Lors de la dernière journée, ce sont  surtout les questions sociales, politiques et économiques liées aux recherches pour la longévité et aux perspectives d’une vie beaucoup plus longue qui furent abordées.

Enfin, les intervenants et participants de l’Eurosymposium on Healthy Ageing réunis d’abord en soirée dans un café typique de la capitale belge « La mort subite » (!) puis dans le cadre solennel de la Bibliothèque Royale de Belgique ont adopté une déclaration. Celle-ci se prononce clairement et radicalement (le terme a fait débat) pour un changement d’attitude en ce qui concerne les recherches pour une vie en bonne santé beaucoup plus longue.

La déclaration a été formellement adoptée le 1er octobre. Cette date est importante car c’est, pour l’Organisation des Nations-Unies, la journée internationale des personnes âgées. Cette journée est également devenue, depuis quelques années, par extension, la journée internationale de la longévité.

Voici le texte adopté traduit en français:


Déclaration de Bruxelles pour l’extension radicale de la durée de vie


La défaite du vieillissement est à notre portée à tous. Il est temps de saisir cette remarquable opportunité.

Ce 1er octobre 2016, durant la Journée internationale de la longévité, l’Eurosymposium on Healthy Ageing, réuni à Bruxelles, proclame la possibilité et l’impératif d’un projet d’envergure planétaire pour surmonter toutes les maladies liées à l’âge dans les 25 prochaines années, en s’attaquant au vieillissement en tant que cause de ces maladies.

Le résultat sera un monde :

  • où les soins de santé seront beaucoup moins chers;
  • où le bien-être humain pourra être radicalement étendu;
  • où les gens accorderont une plus grande valeur à l’environnement et à la paix, grâce à leur espérance de vie beaucoup plus longue;
  • où le droit à la vie sera plus précieux que jamais, parce que la vie sera plus longue.

Les principales étapes de cette initiative seront les suivantes :

  • un changement de paradigme insistant sur la nécessité d’une recherche sur le vieillissement lui-même, plutôt qu’uniquement sur les maladies individuelles découlant de la vieillesse;
  • la suppression des barrières réglementaires et autres qui empêchent ou découragent les entreprises de développer des traitements concernant le vieillissement;
  • un programme accéléré pour tester les interventions anti-âge sur une échelle beaucoup plus grande que tout ce qui existe à l’heure actuelle.  De cette manière, des essais biotechnologiques de réel rajeunissement seront testés sur l’homme dès 2021.

Ces programmes nécessiteront un effort coordonné au niveau national et international, en intégrant diverses approches de recherche existantes et nouvelles. Ils doivent être financés par des organismes publics et privés et créer des solutions abordables, complètes et d’égal accès pour tous.


Bonne nouvelle du mois: Initiative Chan Zuckerberg pour mettre fin aux maladies


Mark Zuckerberg et Priscilla Chan ont un objectif de santé publique immense : mettre fin aux maladies et ceci encore avant la fin de la vie de leur fille (née fin 2015) en investissant 3 milliards de dollars. Les maladies citées sont surtout des maladies liées au vieillissement mais ce n’est pas mentionné dans la communication à ce sujet.

L’initiative s’est dotée d’un conseil scientifique. Ce conseil est composé de 9 personnes parmi lesquels un dirigeant de la société Google Calico. Rappelons que Calico a comme objectif de lutter contre le vieillissement. Les autres membres sont surtout des spécialistes de la génétique.


Pour en savoir plus:

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *